L’importance du post-traitement pour vos photos de mariage

825 510 photographe luxembourg

Souvent lorsqu’on parle de post-traitement des photos  de mariage ou autre – la plupart des personnes non-initiées à la photographie pensent tout de suite à la retouche extrême, à la manipulation. Ou bien que si le photographe de mariage doit avoir recours à la retouche, c’est qu’il est simplement mauvais ! Je vais tâcher d’expliquer pourquoi on ne saurait être plus éloigné de la vérité. J’espère apporter les précisions quant à la différence entre la retouche extrême et le simple fait de devoir développer ses photos numériquement avant de les présenter ou de les livrer à des futurs mariés.

A l’époque de l’argentique, Photoshop n’existait pas.

C’est vrai, mais cela n’empêche que la retouche photo ne date pas d’hier. Seulement avant, on avait la chambre noire, dans laquelle la pellicule passait par tout un processus de développement. 

En manipulant les bains et la durée de trempage notamment, le photographe appliquait sa ‘patte’, en jouant sur la profondeur des noirs, le contraste, la vivacité des couleurs, etc….  Il était même courant d’appliquer de vraies retouches, comme effacer à l’encre un élément perturbateur. C’était un processus long et plutôt fastidieux, mais néanmoins indispensable, puisque de toute façon une pellicule non-développée ne présentait pas grand intérêt.

Le format RAW

Aujourd’hui, à l’ère du numérique, ce processus peut sembler obsolète. Après tout, à l’aide de pré-réglages de plus en plus sophistiqués, les appareils photos grand-public permettent d’obtenir instantanément des photos très contrastées et aux couleurs éclatantes.

Certes, mais ce n’est pas le cas des appareils professionnels, qui eux n’appliquent par défaut aucun traitement aux photos. Les fichiers sont enregistrés au format RAW qui contrairement au JPEG, est un format brut, non compressé, contenant toutes les données de la prise de vue et par conséquent destiné à être exploité en post-production.

La différence avec l’argentique, c’est que les logiciels de développement comme Lightroom ou Aperture ont remplacé la chambre noire. C’est à l’aide de ces logiciels que le photographe pourra s’exprimer en ajustant le contraste, la balance des blancs, les couleurs, etc… Ils sont différents de Photoshop puisqu’ils ne sont pas destinés à la retouche à proprement dit. On parle bien ici de développement des photos.

Voici un exemple de ce que donne une photo du Philharmonie, opéra du Luxembourg, avant et après développement.

philharmonie opéra de luxembourg - avant developpement

Opéra du Luxembourg avant développement de la photo

philharmonie opéra de luxembourg - après developpement

Opéra du Luxembourg après développement de la photo

Entre les deux photos il y a clairement un monde. Or aucune retouche n’a été effectuée, j’ai seulement travaillé sur les réglages de base: débouchage des ombres, réduction des hautes lumières, contraste, saturation des couleurs, équilibre de la photo, léger recadrage.

 

 

AUTEUR

photographe luxembourg

Tous les articles par: photographe luxembourg

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.